Soyez forts, ne vous laissez pas décourager

Publié le par La Lettre d'Amour du Père

 

"                                                                               
 2 Chroniques 15.7 Soyez forts, ne vous laissez pas décourager
 
   A l'heure actuelle,vous vous sentez peut-être vaincu par les circonstances, mais tout n'est pas fini pour vous.
  Tout est fini seulement à l'instant où vous vous rendez !Et vous ne pouvez même pas envisager une telle alternative, n'est-ce pas ?Pourriez-vous me citer le nom d'une seule personne dans l'histoire humaine qui ait été célèbre à la fois pour ses accomplissements et sa lâcheté devant l'effort ?
    Lorsqu'une certaine église refusa à John Wesley l'autorisation de prêcher, au lieu d'abandonner il entra dans le cimetière voisin où son père avait été enseveli et se servant de sa tombe comme d'une chaire, il se mit à prêcher et à gagner des âmes pour Christ.
    John Knox, fondateur de l' Eglise Oresbytérienne d'Ecosse, devait souvent se faire aider pour grimper les marches de sa chaire. Mais une fois là-haut, il prêchait avec une telle passion que toute une nation retourna vers Dieu.
    Un soir, Georges Whitefield revint d'une tournée de predications, extrêmement fatigué. Tandis qu'il allumait une bougie pour monter jusqu'à sa chambre, il vit un groupe de personnes debout devant sa maison. Il les invita dans le vestibule, et la bougie à la main, prêcha son dernier message du haut de l'escalier.
     Cette nuit-là il mourut dans son sommeil.
     Les tempêtes ne viennent pas sans raison, et ne durent oas plus d'une saison. Découvrez-en la raison et devenez plus sage. Endurez la saison et devenez plus fort, mais n'abandonnez jamais !Jésus n'avait qu'un but en voulant traverser la tempête : aider un homme qui se trouvait de l'autre côté.
     Et si Dieu veut que vous la traversiez aussi, c'est qu'Il a aussi un but précis; un but qui affectera les vies des autres. Donc, " soyez forts, ne vous laissez pas décourager. Votre oeuvre sera récompensée " ( 2 Chroniques 15.7 ).
 Bob & Debby Gass 

Publié dans SOUFFRANCE

Commenter cet article