Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qu'est-ce que le salut ?

Publié le par La Lettre d'Amour du Père

Qu'est-ce que le salut ?

 

La définition du salut

Le mot "salut" est le grand mot de l'Évangile; il comprend tous les actes rédempteurs et leurs réalisations dans la personne de Jésus en notre faveur: à savoir la justification, rédemption, grâce, propitiation (rendre Dieu favorable, bien disposé à notre égard), imputation (Jésus a pris sur lui nos péchés), pardon, sanctification et glorification.

Le salut peut se comprendre par les deux réalités suivantes :

- Le besoin d'être sauvé, car le salaire du péché c'est la mort, et que le péché nous sépare de Dieu qui est la source de la vie
- La nécessité d'une vie nouvelle par le don gratuit de Dieu qui est la vie éternelle que nous recevons lorsque nous sommes réconciliés avec Dieu et que nous avons un libre accès auprès de Lui qui est la source de la vie.
Être perdu c'est être séparé de Dieu et être sauvé, c'est être réconcilié avec Lui et rétabli dans sa communion. L'œuvre du salut a été accomplie à la croix par le Seigneur Jésus-Christ et le moyen d'y accéder c'est la foi. Si bien que nous pouvons dire que nous sommes sauvés par la croix de Christ, par le moyen de la foi.

En effet, Christ est venu sur terre pour délivrer de la mort et donner la vie éternelle à toute personne qui croit en son saint nom. La Bible dit : «Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle»(Jean 3:16). Le salut est immérité, Dieu nous accorde cette grâce indépendamment de notre nationalité, de nos talents, de nos actions, la seule condition c'est de mettre notre foi en Jésus qui se démontre par l'obéissance à sa Parole.

Jésus est le salut de Dieu, dans le sens que c'est en lui que toute l'œuvre de rédemption (rachat) qui nous sauve est accomplie et qu'il n'y a de salut en aucun autre : «Il n’y a de salut en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.»(Actes4:12). Lorsque nous parlons du salut, nous comprenons l'Auteur de ce salut, Celui qui nous sauve, Christ et l'œuvre de notre salut, la croix de Christ.

Nous pouvons dire que Christ notre Salut, au travers l'œuvre qu'il a pleinement accomplie à la croix, nous sauve :
- de nos péchés, par son sang (Apoc.1.5).
- de nos maladies, nos infirmités, par ses meurtrissures (Esaïe 53.5).
- de toutes nos détresses (Esaïe 63:9).
- de nos ennemis, et du châtiment éternel (2 Thes 1:9).

L'oeuvre de la croix

Devant ce spectacle de Jésus en croix, dont la tragique grandeur est faite de justice et d'amour, quel est celui d'entre nous qui oserait dire: cela ne me regarde pas ! Comme s'il n'était pour rien dans la passion du Christ ! Comme si Celui qui fut sans péché n'avait souffert et n'était mort que pour son propre salut !. Il fut mis à mort par des méchants, La Sainteté de Dieu et le péché de 1'homme se sont rencontrés dans un affreux conflit, à la Croix de notre Seigneur Jésus-Christ, la Croix qui a révélé le meilleur de Dieu et le pire de l'homme. Le Message de la Croix est le message de l'amour infini et immérité, Dieu seul pouvait aimer un monde de pécheurs au point de donner pour eux Son Fils à la mort de la Croix. Les Souffrances et le sacrifice de Jésus-Christ sont la preuve et 1' expression de 1' intensité de 1' amour de Dieu.

Aujourd'hui, le monde ne sait plus ce qu'est le péché, tout devient normal, même les choses les plus abjects. Mais, si nous croyons au Seigneur Jésus, nous devons savoir ce qu'est le péché et être conscients de sa gravité. Nous devons considérer la croix du Seigneur Jésus, ses souffrances physiques, morales et spirituelles, sa mort humiliante. Le chapitre 53 du livre du prophète Esaïe, est, avec le Psaume 22, l'un des chapitres de la Bible qui exprime le mieux les souffrances de Jésus sur la croix.

Il y a une porte ouverte pour entrer dans le royaume de Dieu, il n'y en a qu'une : celle que Jésus a ouverte lui-même par son sacrifice dans son corps sur la croix. Et c'est par elle qu'il nous faut entrer: «Je suis la porte. Si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages.»(Jean 10.9). La première parole que Jésus prêcha lorsqu'il commença son ministère, c'est "repentez-vous". La Bible dit dans le livre de Mathieu au verset 4:17 «Dès ce moment Jésus commença à prêcher, et à dire: Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche.»
A la Croix le Seigneur Jésus-Christ perdit Sa vie afin de la retrouver dans la gloire de la résurrection, de la même manière nous devons perdre notre propre vie, afin de trouver une vie nouvelle en Lui.... à l'honneur et à la gloire de Dieu le Père.

 

Le salut est-il indispensable ?

Beaucoup pensent que les bons sentiments, une conduite morale sans reproche, l'exercice des vertus chrétiennes, comme l'honnêteté, la véracité, la compassion, la charité, constituent l'essentiel de la religion. Il est pourtant prioritaire d'être au bénéfice du salut, qui est réconciliation avec Dieu, libération de l'esclavage du mal et acquisition de capacités nouvelles pour pratiquer le bien. Si les effets du salut sont aussi considérables, l'accepter ou le refuser devient une alternative dramatique :

 «Comment échapperons-nous si nous négligeons un si grand salut »( He 2.3 ).

Le tournant décisif est l'attitude que nous adoptons face à la croix de Jésus-Christ, l'acceptation ou le refus du message de la croix divise le monde en deux catégories de gens : les sauvés et ceux qui périssent. Dieu seul connaît les uns et les autres. Mais dès lors que nous avons compris à quel point nous avons besoin du salut nous ne pouvons différer notre décision de l'accepter,

 « Voici maintenant le temps vraiment favorable, voici maintenant le jour du salut. » ( 2 Co 6.2 ).

Si vous prenez la décision d'accepter le salut de Dieu pour être réconcilié, faites simplement cette prière qui suit :

"Seigneur Jésus, j'admets que je suis pécheur et que j'ai besoin de ton pardon. Je veux, avec ton aide, me détourner de mes péchés. Pour être réconcilié avec Dieu, je mets mon espoir dans le fait que tu es mort en rançon pour payer la pénalité de mes fautes. Je t'invite maintenant à entrer dans ma vie pour la guider et en être le Maître. Merci pour ton amour, et ton si grand Salut!" .

Publié dans LE SALUT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article