Ne vous conduisez plus jamais avec le Seigneur comme s'il était obligé, contraint, forcé de céder, et d'accomplir exactement ce que vous voulez !

Publié le par La Lettre d'Amour du Père

"Il se prosterna et dit :
Qu’est ton serviteur, pour que tu regardes un chien mort, tel que moi ?" 2 Samuel 9.8
Mephiboscheth, c'est l'histoire d'un homme qui a la résignation triste !
 Il n'a, finalement, jamais admis sa situation, et en a conçu une image désastreuse de lui-même et de sa vie.


Mephiboscheth a accepté le chemin voulu par Dieu pour sa vie ! Et vous ?
Je crois, avec l'Évangile, que tout peut changer dans notre vie, ou, du moins, que dans le cadre de la volonté divine pour nous, par la foi en Jésus, Dieu a le pouvoir de tout changer.
Néanmoins, faut-il en faire une règle absolue ?
Le Dieu d'Israël connaissait Mephiboscheth, et il n'a jamais guéri cet homme de son handicap.

 

Ne vous conduisez plus jamais avec le Seigneur comme s'il était obligé, contraint, forcé de céder, et d'accomplir exactement ce que vous voulez !


Non, comprenez sa volonté pour votre vie.
Il y a des situations qui ne changeront jamais,
 non pas parce que vous n'avez pas prié, ni parce que Dieu n'a pas entendu,
 (voire même répondu), mais tout simplement parce qu'elles sont le plan de Dieu pour votre vie !

Face à cela, aurez-vous la résignation triste ?
 Les adeptes de cette dernière n'osent jamais faire de reproches au Seigneur, directement du moins, mais leur attitude, leur résignation triste sont, en soi, des reproches silencieux ! C'est comme s'ils pensaient que le Seigneur ne savait pas exactement ce qu'il faisait, et qu'il ferait mieux de revoir sa position à leur égard !

Mephiboscheth est resté boiteux toute sa vie, mais son image de lui-même, de la situation, de son épreuve et de son Dieu, a fini par changer en bien ! Il a accepté le chemin voulu par Dieu pour sa vie ! Et vous ?

Une prière pour aujourd'hui

Seigneur, viens m'aider à comprendre ta volonté. Je veux m'attacher à tes pas et comprendre que le meilleur pour moi, c'est ce que tu veux et non ce que je veux ! Au nom de Jésus je prie maintenant. Amen.

Publié dans SOUFFRANCE

Commenter cet article